Tu es trop sensible ! Tu te vexes pour un rien. On ne peut rien te dire à toi ! Va falloir t’endurcir !

Des phrases qu’ont bien souvent entendues les hypersensibles et les hyperémotifs. De cette caractéristique commune est apparu un amalgame. En effet, le mot hypersensible est un mot qui est utilisé bien souvent à tort. Pour la simple et bonne raison qu’on a cette tendance à vouloir mettre une raison, une source à nos maux et que l’hypersensibilité a été mis au-devant de la scène ces dernières années. Pourtant, il s’agit de deux concepts bien distincts.

Regardons-les de plus près afin de mieux comprendre !

Qu’est-ce-qu’un hyperémotif ?

Un hyperémotif est une personne qui est submergée par ses émotions, qu’elle le montre ou pas ! Elle se caractérise par une perception excessive des émotions et de façon disproportionnée. L’hyperémotif peut rire à en pleurer, rougir comme une tomate pour un rien, bafouiller lorsqu’il se sent mal à l’aise. Il peut être dans l’explosion comme dans l’implosion. Ces émotions ne sont pas reconnues ni gérées ni canalisées. Source de souffrance pour la personne et l’entourage. Généralement lorsque ces émotions sont refoulées, c’est là que le stress commence. D’ailleurs, ce sont des personnes sujettes au burnout.

Une mauvaise compréhension entre l’environnement et le cerveau de l’hyperémotif est généralement la source de ce stress. L’hyperémotif réagira de façon inadaptée aux stimuli extérieurs.

La non-gestion des émotions provient souvent de cette incompréhension globale de ce qu’est une émotion. Ce trouble trouve souvent son origine dans l’enfance, lors de l’apprentissage des émotions. Force de constater aujourd’hui que très peu de gens sont conscients et au courant de ce qu’est une émotion (si tu veux en savoir plus sur comment gérer ses émotions, c’est par ici !)

L’hyperémotivité est souvent associée à l’hypersensibilité mais il s’agit vraiment de deux catégories différentes. Voyons maintenant en détails le côté hypersensible.

Qu’est-ce-qu’un hypersensible ?

Un hypersensible est une personne « hyper sensible ». Elle a développé une hyper sensibilité sur l’un ou plusieurs de ses 5 sens. L’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût, la vision. On parle d’hypersensibilité lorsqu’ils sont décuplés. Genre « avoir le nez d’un chien de chasse », « la vision d’un aigle » … L’hypersensible peut être exceptionnellement perspicace, intuitif et très attentif aux subtilités de l’environnement.

Côté cerveau, concrètement, un hypersensible l’utilise différemment (sans forcément le savoir). On le voit particulièrement sur la présence des ondes delta. Ondes spécifiques à l’empathie, ondes qui servent de radar pour scanner l’environnement. Le cerveau interprète les informations plus profondément et en a une très bonne compréhension.

Cette capacité à ressentir profondément et intensément commence souvent à un jeune âge lorsque les capacités de régulation des émotions font défaut.

HYPERSENSIBLE EN PROFONDE REFLEXION

Cela peut généralement conduire à des blessures psychologiques associées à la honte et à la solitude. En effet, cette hypersensibilité aura mal été vécue par l’entourage et l’environnement dans lequel ces personnes grandissent. Cette incompréhension mettant cette culpabilité ou faisant ressentir le côté « anormal » de la personnalité. Difficile à vivre lorsqu’on ne rentre pas dans le même moule, n’est-ce-pas ?

À savoir que l’hypersensible souffre souvent d’hyperémotivité mais cela ne va pas forcément dans l’autre sens.

Comment reconnaitre un hypersensible ?

Un hypersensible développera bien souvent des troubles de l’attention. Il a tendance à l’eczéma, aux allergies, somatisation souvent caractéristique de mécanisme de défense. Il a tendance à remarquer et à se souvenir de beaucoup de choses. Il aura du mal à être entouré de gens qu’il ne connait pas, fuit les bains de foules. Faire les courses ou du shopping n’est pas forcément une partie de plaisir (ou si la personne y trouve du plaisir, elle se sentira vidée par l’expérience). En gros, tout qui aura tendance à stimuler un des cinq sens, sera une source de fatigue et de stress. Ils se sentent bien souvent « vampirisés » par les gens ou leur environnement.

L’hypersensible a une réflexion profonde sur la vie, sur le sens de la vie et a tendance à l’introspection. Il développe un côté spirituel accru même s’il n’ose pas souvent l’avouer, de peur du jugement et du regard des autres.

Tout est amplifié, mentalement, émotionnellement, physiquement ce qui fait que l’hypersensible est également submergé par les énergies émotionnelles et psychiques des autres.

En résumé ...

Finalement, un hyperémotif est une personne se sachant pas vraiment gérer ses émotions et qui souvent se fait submerger par son stress. Mais une fois le stress réglé, la régulation émotionnelle mise en place, l’hyperémotif se sentira bien et retrouvera son équilibre intérieur.

Un hypersensible peut de la même façon se faire submerger par ses émotions et son stress. Mais pas que… car il est aussi sujet aux émotions et au stress des autres. C’est une vraie éponge émotionnelle. Une fois son stress et ses émotions gérés, il garde sa capacité empathique, à ressentir les énergies environnantes des lieux et des gens. Il pourra s’il le souhaite développer ses clairsenses, comme la clairvoyance, le clairsenti, etc…

Le mot de votre coach

Quelle que soit la réponse, la clé est de savoir gérer cet aspect émotionnel, caractéristique commune aux deux profiles afin de vivre au mieux la vie au quotidien. Apprendre à reconnaitre ses émotions, et surtout les exprimer sans jugement est le premier pas pour ne plus être victime et reprendre les rênes de notre bien-être.

Pour l’hypersensible, ce sera la clé pour développer son plein potentiel, un monde riche et profond qu’il a déjà entre-aperçu de par sa réflexion et introspection.

 

Petit conseil : l’EFT est un outil extraordinaire pour apprendre à gérer ses émotions. Cet outil permet à la fois de reconnaitre son émotion, de l’accepter et de l’évacuer sainement.

Vous avez aimé l'article ? N'hésitez pas à partager !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on google

Leave a Reply